Sélectionner une page

Utiliser la pop-culture pour réinventer l’art


Peppone ou la réinterprétation de la sculpture

Lorsque l’on pense à la Pop-Culture et à l’art, les premiers noms qui vous viennent à l’esprit sont Wahrol, Lichtenstein, Haring… et autres artistes d’origine américaine qui ont fait la renommée du courant pop-art.

Aujourd’hui dans toutes les têtes, cet art conjuguant parfaitement références aux comics, cinéma et autres œuvres jugées populaires a marqué les esprits. Elle parle même aux amateurs d’art les plus néophytes comme aux plus pointus.

Loin de l’hégémonie de certaines grandes entreprises sur le milieu culturel, certains artistes courageux font de la résistance et proposent des réinterprétations intelligentes et audacieuses de héros, cartoons et films aimés de tous.

C’est le cas notamment de Peppone, artiste réinterprétant à sa manière le célèbre personnage de bande dessinée belge Tintin, créé par la plume inimitable de Hergé, mais aussi les classiques Marvel et autres Disney.

 

Remise du prix de la sculpture à Peppone en 2016 à Monaco

Xavier Bettel, premier ministre du Luxembourg, et son buste de Tintin réalisé par Peppone

Réinterpréter un classique de la BD avec panache

Comment rendre un hommage et chercher à s’exprimer sans pour autant tomber dans le vulgaire plagiat ?

Cette problématique d’utilisation d’œuvres populaires peut parfois paraitre artificielle, tant certaines productions ont été utilisées afin de faire au mieux des clins d’œil sympathiques, au pire des repompes éhontées.

Il est nécessaire d’avoir un discours bien établi et un message à faire passer pour ne plus simplement copier, mais proposer quelque chose de nouveau au travers de son art.

Peppone, un artiste à succès qui interroge

Ne vous fiez pas aux apparences, mais les sculptures de Peppone ne sont pas que de simples objets de décoration. Leurs valeurs sont autres et vont bien au-delà de la simple pièce décorative.

Que ce soit Tintin, Mickey, Hulk et autres personnages, chaque pièce de l’artiste est fait main pour un rendu unique. Les bustes et autres personnages complets sont donc recouverts de motifs tantôt fantaisistes, sauvages, quand ce n’est pas simplement des pages de bandes dessinées donnant à l’œuvre complète une portée méta.

A la fois madeleine de Proust et objet symbolique, les œuvres de Peppone dénoncent également la portée de l’utilisation de certaines figures appartenant à une culture commune, et pourtant étant défendues d’utilisation par des entreprises agissant dans le milieu culturel.

Que ce soit Disney et sa montée pratiquement dominante dans le monde du divertissement, ou encore Moulinsart et sa défense sévère de son œuvre, les bustes de Peppone présentent un pied de nez à ses géants par rapport à des productions que tout le monde connait et s’approprie.

Peppone, un succès bien au-delà du simple hommage

Preuve que la portée de Peppone est universelle, de nombreuses figures connues ont fait l’acquisition de ses œuvres ou ont témoigné de leur soutien envers l’artiste.

A la fois originales et décalées, les références ont su toucher des personnalités rencontrées lors de galas ou d’expositions en France et à l’étranger.

 

L’art de la réinterprétation face à une culture populaire de plus en plus présente

L’art de réinterpréter et transformer la culture populaire a encore de beaux jours devant lui. Avec la montée des services comme Netflix, la popularisation des super héros par Disney (disposant de son service vidéo  Disney +), un agenda fourni de films fantastiques et SF de la part des grands studios, la position toujours forte de la BD franco-belge et la consommation des mangas japonais…

La culture populaire est de plus en plus présente dans notre quotidien et acceptée contrairement à une époque où cela restait confidentiel.

L’art contemporain présente donc multitude d’artistes reprenant cette thématique au travers de tableaux, de sculptures, de dessins… de différents styles et d’époques.

En figures connues, vous trouverez notamment Jeff Koons et ses sculptures monumentales qui font tant polémiques, Takashi Murakami et sa réinterprétation de l’art japonais, Romero Britto et sa touche extravagante et colorée, etc.

Avec toujours en toile de fond, jusqu’où sommes-nous des consommateurs ?

 

Qui suis-je ?

Je me nomme Jean Coelho, artiste passionné de Pop Culture ayant grandi en plein dans les années 80.

Amateur de création et de toutes formes d’expression, je m’exprime aujourd’hui au travers de ce site sur les artistes qui me passionnent et qui à mon sens devraient être plus mis en avant.

Je parle d’art pop notamment, et de l’artiste Peppone qui est ma principale source d’inspiration.

Contact